Menu

18 déc. 2014

Cinquante nuances de Grey de E. L. James

Couverture Cinquante nuances de Grey, tome 1



Le Livre de Poche - Erotique/Romance - 672 pages

17€ (Broché) | 6€90 (Poche) | 7€99 (Ebook)







▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Résumé

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Ce que j'en pense...

Comment ne pas remarquer la remarquable ressemblance entre Twilight et Fifty Shades? Un livre qui, pour moi, a un but commercial derrière, et qui a correctement ciblé les lecteurs de ce genre de livres.

Ceux qui ont aimés me dirons que je n'ai pas compris le livre, l'auteur a très bien compris ce que les lecteurs (lectrices, pardon) veulent lire.

Le fantasme d'une fille, n'ayant aucune expérience, qui tombe sur un milliardaire hyper-sexy qui veut d'elle plus que tout. Dès les premières page, l'auteur a réussi a interpeller toutes les filles innocentes qui sont dans le même cas que la jeune et innocente Anastasia Steel. L'histoire ayant débuté correctement, et cette "mission" d'interpellation étant réussi, nous voici dans une monotonie constante. On se pose des questions, on baise et on se dispute.

Un semblant d'histoire concrète se balade pour garder les lecteurs et mettre un peu de suspense. Quelque chose qui, au final, aurait pu rendre le premier tome plus intéressant s'il était plus présent dans le livre...

Malheureusement il faudra se contenter du fantasme féminin qui aura pour but de changer un homme en le faisant revenir sur le droit chemin. Avons-nous besoin de connaître les deux prochains tomes pour connaitre réellement la fin?
Qu'en dire de plus? ...




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Les chroniques de la saga:

Couverture Cinquante nuances de Grey, tome 1  Couverture Cinquante nuances de Grey, tome 3 : Cinquante nuances plus claires

4 commentaires:

  1. C'est étiré, distillé et... Enfin. On ne peut pas enlever à cette trilogie qu'elle a ouvert le marché de l'érotisme même si l'intrigue reste discutable. :)

    Aïvy Frog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr, même si je me pose la question de la réelle nature de ce livre qui se fondrait parfois même avec du prono...

      Supprimer
  2. Je suis tellement d'accord avec ce point de vue ! Et ça fait du bien d'entendre cela ! Parce qu'honnêtement, en tant qu'homme, je voulais aussi pouvoir m'en faire ma propre opinion, mais il faut dire que l'on m'a souvent rétorqué que je ne pouvais pas comprendre puisque n'étant pas une femme... Or, je m'estime tout à fait capable de comprendre et d'analyser avec un regard très objectif la portée de ce livre.
    Devant l'engouement général, je ne pouvais pas continuer d'ignorer ce roman et je l'ai lu, pour me dire que je l'avais lu et pour pouvoir m'en faire une idée et l'exposer aux autres.
    Concrètement, je n'en ai rien retenu. Bon, ok, c'est de la littérature érotique donc faut pas trop chippoter sur l'absence de dialogues intéressants et sur la quasi-inexistence de phrases complexes avec au moins une proposition subordonnée. Ok, c'est une fan-fiction donc faut pas non plus être trop regardant sur la psychologie des personnages. Mais clairement, érotiquement parlant, c'est nul. Je ne comprends franchement pas que ça ait pu émoustiller qui que ce soit. Et ce n'est pas parce que je suis un mec ou bien que je suis hermétique, au contraire, j'aurais bien aimé ressentir un petit frisson en le lisant. J'étais loin de me douter que ce serait autant d'ennui et de hâte de terminer ce premier tome.

    Je conclurais mon commentaire en disant que ce dernier contient certainement un vocabulaire plus étendu que Fifty Shades. Sans vantardise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis grandement d'accord avec toi ! Peu importe que ce soit une fan-fiction ou non, c'est aujourd'hui un livre et cela mérite quand même un travail d'approfondissement - notamment sur plusieurs tomes. On ressent très facilement à la lecture que c'est une écriture amateur, principalement à cause de l'écriture qui n'a rien à envier... Ne parlons même pas du contenu, puisqu'y a-t-il vraiment un contenu? Hormis des scènes érotiques qui déraillent sur le porno et qui sont mal faites (et qui se ressemblent toutes), il n'y a rien.
      Seul le fantasme féminin va émoustiller les femmes, principalement parce que c'est un fantasme intergénérationnel et que l'auteure-même est une femme. Rien de plus pour faire des ventes, donc rien de bien impressionnant...

      - Je confirme que ton vocabulaire est bien plus travaillé que celui de ce livre...

      Supprimer