Menu

9 mars 2015

Atelier d'écriture | 05

Voici ma participation à l'atelier d'écriture de Bric à Book. Vous avez été nombreux la semaine dernière, alors j'espère que ma participation de cette semaine vous plaira autant. N'hésitez pas à découvrir les autres participants et à me donner votre avis le plus sincère !

J'ai décidé d'utiliser cet atelier pour faire une série, ainsi, mes participations ont une suite. Découvrez les participations précédentes: Ateliers d'écriture.


© Marion Pluss
© Marion Pluss



Une escale bruyante


Théo

Me garant le plus prudemment, je n'ose pas un seul regard vers cette beauté sublime assise à mes côtés. Avec la plus grande galanterie possible, je lui tien la portière de la voiture, ainsi que la porte du restaurant.

De sa plus belle robe rouge vêtue, je ne peux me retenir de languir en arrière pour la contempler. C'est en passant la porte que je suis tiré d'une énième rêverie. Une nuée de bruits sourds et un amas de relents d'alcool s'abat sur moi. Pensant ce restaurant comme un bon endroit pour inviter une charmante inconnu, je me met à mépriser les recommandations de Google.

Assise face à moi, un sourire radieux aux lèvres, je m'en veux de ne pas avoir trouvé un lieu à sa hauteur. Bien qu'ayant trouvé une table libre loin du groupe de motards en escale à Londres, je ne peux m'empêcher de m'excuser pour eux.

Vers à la main, clope au bec, manteaux de cuir et haleine pestilentielle, j'ai honte de voir ces énergumènes se goinfrer comme des porcs. Pourtant, jusque là, seule leur vue, leur odeur nauséabonde et leurs cris grossiers me dégouttaient. Jusqu'à ce qu'un d'entre eux arrive dans notre direction. Comme on l'appelle, la goûte d'eau, ce dernier prend une chaise à la table d'à côté et s'assoie à cheval à la notre.

Alors déboussolé par cette soirée devant être parfaite, la voici se détériorant de minutes en minutes. Pourtant prêt à me lever de rage et à décamper, ce motard pose une main sur mon épaule. Dans un très bon anglais que j'ai pris plusieurs minutes à traduire, il me dit "J'espère que notre passage ne dérangera pas votre rendez-vous, nous ne resterons pas longtemps. Mais pour nous faire pardonné pour le boucan de mes amis, je vous offre l'apéro".

Cette étonnante surprise ravie cette demoiselle face à moi, très touchée par ce geste. Ces événements auront au moins le dont de rendre cette soirée inoubliable.

15 commentaires:

  1. Il a de la chance, elle aurait pu fuir en effet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle doit être sacrément séduite pour ne pas avoir fuis !

      Supprimer
  2. Jolie continuité à ton histoire ma belle et j'aime beaucoup ta chute, bravo :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, pourtant tu es bien placée pour savoir que j'ai eu beaucoup de mal à avancer...

      Supprimer
  3. sympa et un motard super correct lol
    Myrtille http://lagazettedecitronbleu.eklablog.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a ! Comme quoi les préjugés sont parfois à proscrire :)

      Supprimer
  4. Toujours se méfier de ses préjugés, voilà la leçon de cette soirée !

    RépondreSupprimer
  5. L'habit ne fait pas le moine. :)

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. Oh merci ! C'est ce que la photo m'inspirait vraiment alors j'ai essayé de m'en servir à bon escient !

      Supprimer
  7. Je m'attendais à une baston ou à de mauvaises manières enfers la jolie dame, mais non, tu nous as bien eu !

    RépondreSupprimer