Menu

20 mars 2015

Interview avec Leila Marmelade


Facebook, un nouveau support d'écriture pour beaucoup d'africaines...

__________________________________________________


Bonjour Leilaji, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs qui ne vous connaissent pas encore?
Tout d’abord merci d’avoir bien voulu me donner la parole. Je suis Leila Marmelade, juriste de formation et auteure de romans publiés par chapitre sur le réseau social Facebook. Mes lectrices
m’appellent affectueusement Leilaji. Mes thèmes de prédilections : la femme africaine moderne et surtout l'amour.


Accepteriez-vous de nous expliquer ce qu'est le nouveau phénomène d'écriture sur Facebook?
Le phénomène n’est pas si nouveau que ça, il a deux ou trois ans je crois du moins dans notre communauté. Le problème c'est qu'il est quasiment inconnu du grand public.
Le principe est simple. Facebook est le réseau social le plus populaire et connu sur le Continent, utilisé par toutes les générations. Même quand on n’a pas un smartphone ou un ordinateur (ce qui est souvent le cas dans nos pays), on y accède facilement avec les anciennes générations de téléphone. Cela permet à tout le monde d’être connectés et de lire nos romans qu’on appelle entre nous des « chroniques ». Chaque auteur ouvre une page et publie plusieurs fois par semaines des chapitres illustrés par des photos (souvent des stars, ce qui fait que ça peut ressembler à de la fan-fiction mais ce n'est pas le cas).
Pour lire une histoire entière, on clique sur « photo » puis sur « album » et on a droit à l’ensemble des chapitres qu’on peut lire les uns à la suite des autres.



Quel genre d'histoires peut-on y découvrir?
La communauté d’auteurs et de lecteurs étant essentiellement féminine, il y a évidemment beaucoup de romance. Mais c’est très hétéroclite en réalité. Nous avons des histoires qui traitent de faits de société (les mariages forcés, les mariages mixtes, la violence conjugale etc), des histoires ésotériques, des thrillers policiers, des histoires érotiques, des biographies… il y en a pour tous les goûts.


Ce réseau social étant accessible à tous le monde, n'importe qui peut utiliser et créer une page. Ne pensez-vous pas que cela puisse nuire aux personnes talentueuses?
Non ! C’est même une bonne chose car on a un retour immédiat des lectrices. Quand on est vraiment talentueux, on sort du lot et les lectrices recommandent votre page aux nouvelles lectrices et votre lectorat grandit un peu plus chaque jour. Vous avez juste besoin de publier, les lectrices se chargent de vous faire de la publicité. Etre nombreuses à écrire permet très tôt de comprendre que le monde de l’écriture n’est pas facile. Certaines ont publié au final leur roman, d’autres ont abandonné leur page en cours de route. C’est comme partout ailleurs, il faut s’accrocher pour s’imposer.


Vous avez personnellement utilisé ce concept, que vous a-t-il apporté?
Énormément ! J’écris depuis toute petite mais j’étais bien trop timide pour proposer spontanément à mon entourage de lire mes histoires pour me donner un avis. Alors quand j’ai découvert ce phénomène sur Facebook, j’ai créé une page et je me suis lancée. C’est à ce jour une aventure inoubliable, faite de belles rencontres, de rires, en lisant les commentaires ultra passionnés des lectrices (chaque chapitre est "liké" et commenté selon l'intensité de l'histoire), de larmes de joie en recevant une récompense (trois awards) du public l’année dernière, de fierté lorsque certaines lectrices me disent que mes mots les aident à avancer dans leur vie… Je ne regrette absolument rien car ce sont mes lectrices qui me poussent aujourd’hui à essayer l’aventure de l’édition ! Je n’aurais jamais osé sans leur avis positifs.


Je vous remercie d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Voudriez-vous ajouter quelque chose?
Je vous remercie une nouvelle fois pour votre extrême gentillesse. Que dire de plus ? Que grâce à nous des milliers de lectrices que les livres rebutaient se sont remisent à lire de manière compulsive ! Qu’il existe une communauté panafricaine sur les réseaux sociaux accro à la lecture. Que l’Afrique ce n’est pas que les guerres, les coups d’états et autres. C’est aussi des femmes qui derrière leurs écrans donnent du bonheur à d’autres femmes partout ailleurs dans le monde à travers de simples mots et rendent la lecture accessible à celles qui ne peuvent se permettre d’acheter les best-sellers d’ailleurs, qui ne se reconnaissent pas dans des héroines blondes et claires de peau !
Quand on parle de la littérature africaine, on pense tout de suite aux grands noms tel Senghor… mais nous aussi nous sommes là, nous prendrons bientôt la relève. Du moins, je l’espère.



Le texte est l'original écrit par l'auteur, rien n'a été modifié. Les photographies viennent de la page Facebook de Leila Marmelade. Vous pouvez également la retrouver sur Twitter.

14 commentaires:

  1. Très bel interview! Merci de m'avoir fait découvrir un monde que je ne connaissais pas encore.
    Bravo Leila Marmelade et merci à TeamLitteraire pour ce bel article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très belle découverte pour moi également et je remercie Leila de me l'avoir fait découvrir. Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  2. L'essentiel a été dit et bien dit! Encore bravo Leilaji! Je doute pas que tu réussisses à être publiée très vite...

    RépondreSupprimer
  3. J'adore les histoires de Leila Marmelade et en particulier la chronique Vaudace.Merci pour cet interview

    RépondreSupprimer
  4. Une auteur talentueuse et dont les écrits sont une source de motivation.

    RépondreSupprimer
  5. Juste dire que c'est ma préférée de la chronisphère et j'attends avec impatience la prochaine histoire. Merci à vous de faire parler d'elle, c'est une perle rare.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela aura été un réel plaisir pour moi. Merci pour ton commentaire.

      Supprimer
  6. :) trop contente de te lire partout alors

    RépondreSupprimer
  7. Très belle première interview ma belle, merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
  8. Ce qui est sûr Leilaji tu as du talent et je remercie Dieu d'avoir mit ta page sur mon mur face car grâce à toi et plein d'autre j'apprends vraiment beaucoup et merci à Team Littéraire pour cette interview :-D

    RépondreSupprimer
  9. Felicitation a toi ma grande, tu reponds a la question quelles valeurs subsistent lorsque tout a été detruit, tu donnes l image d une femme battante et c est ce que j aime le plus dans tes histoires, ce n est que le debut je reve de te voir dans forbes kiss nadine ak

    RépondreSupprimer