Menu

28 nov. 2015

Ace Tea | Neverwhere de Neil Gaiman


J'ai lu - Fantasy - 380 pages

7€80 (Broché)



Résumé

Londres, un soir comme tant d'autres. Richard Mayhew découvre une jeune fille gisant sur le trottoir, l'épaule ensanglantée. Qui le supplie de ne pas l'emmener à l'hôpital... et disparaît dès le lendemain. Pour Richard, tout dérape alors : sa fiancée le quitte, on ne le reconnaît pas au bureau, certains. même, ne le voient plus... Le monde à l'envers, en quelque sorte. Car il semble que Londres ait un envers, la " ville d'En Bas ", cité souterraine où vit un peuple d'une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hiérarchisé, et à la tête duquel les rats jouent un rôle prépondérant. Plus rien ne le retenant " là-haut ", Richard rejoint les profondeurs...



L'avis de Ace Tea...

Je n'avais encore jamais lu Neil Gaiman avant Neverwhere, et j'ai été tout de suite séduite par son écriture sobre et vivante. Neil va à l'essentiel, et c'est ainsi qu'il nous transporte, nous balade dans son univers. Les personnages discutent volontiers, avec beaucoup de naturel. L'action n'est jamais loin. On n'a pas le temps de s'ennuyer.

Plus que par son seul style, Neil nous éblouit par son imaginaire foisonnant. Vous pensiez que vous aviez lu l'improbable avec Alice au pays des merveilles ? Neil fait encore plus fort. Mieux encore, tout se tient. L'on est parfois tenté de penser qu'un univers aussi fou donne à son auteur la facilité de sortir un lapin de son chapeau au moment crucial ; Neil le fait, mais ce n'est pas gratuit. C'est intelligent. Et ça change tout. 

Les personnages quant à eux sont intéressants. Soit par leur rôle dans l'intrigue, soit par leur personnalité. Neil ne verse pas dans le manichéen ; ses personnages savent tous se rendre agaçant, tous ont leurs faiblesses et leurs torts, ce qui ne les rend que plus humains. 

L'intrigue, enfin, est bien menée. Elle n'a rien de fondamentalement exceptionnel, mais elle est brillamment exécutée, et émaillée tout du long de rencontres et d'événements passionnants et surprenants. 

En conclusion : Vous l'aurez compris, j'ai vraiment, vraiment aimé Neverwhere. Et j'ai hâte de découvrir la suite de l’œuvre de Neil. Je ne peux donc que vous conseiller de lire cet ouvrage qui ne manquera pas de vous rappeler qu'à une époque, vous aussi, vous pensiez que tout était possible.


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Retrouvez d'autres chroniques sur son blog
http://www.talesoftea.fr/


1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup Neil Gaiman mais je n'ai pas lu celui-ci, il va falloir que je rattrape ça apparemment ! :)

    RépondreSupprimer