Menu

19 juin 2016

Aldara, un amour de femme de Dominique Simon





Z4 éditions - Contemporain - 211 pages

★★★★☆








▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Résumé

Aldara s’était aperçue dès l’enfance que seules les personnes de son sexe l’attiraient, et n’imaginait trouver jouissance qu’auprès du féminin.
Arrivée à l’âge d’être mariée, elle est poussée par les siens à épouser le prétendant qu’ils lui ont choisi.
Aldara hésite sur la conduite à tenir. Partagée entre le goût insatiable qu’elle a pour le corps des filles et l’existence d’épouse qu’on lui propose. Pourtant, il faut choisir ! Suivre le vrai de sa nature ou abdiquer, céder à la pression familiale… Si ce texte relate de façon parfois crue les circonstances et les évènements qui finiront par conduire l’héroïne à suivre son chemin, il met aussi en lumière les mécanismes étranges qui président à notre destinée. Comme si nous n’étions comptable que des itinéraires que nous choisissons d’emprunter, l’essentiel étant déjà ourdi…


L'homosexualité est un sujet de plus en plus abordé au sein de la littérature, notamment dans le Young Adult. Nous y rencontrons des personnages qui en souffrent, qui ne l’assument pas, nous vivions avec eux - et à travers eux - les difficultés sociales qu’ils rencontrent… Le tout, dans un cadre temporel très contemporain.

Mais là, dans cette oeuvre, on se trouve à suivre Aldara, à plusieurs époques de sa vie (deux, pour être précise) qui découvre son penchant pour les femmes, de façon incontrôlé et très physique. Puis son dégoût des hommes, de la même façon c’est incontrôlé et très physique. Nous suivons cette héroïne dans son acceptation de sa « nature ».

Au niveau de l’époque, on se trouve immergé dans le XXe siècle, avec ses codes et ses diktats. Le mariage, la normalité et les convenances. Ce roman est tout simple; il parle du sujet qui fâche, d’un sujet idéalisé et même parfois tabou sans aucuns artifices. Avec simplicité, et c’est celle-ci qui créer toute la finesse du roman. C’est très agréable à lire, il s’inscrit dans un quotidien où il n’y a rien de fantasque ou d’improbable. Pas de scénario hollywoodien !

La langue est maîtrisé, ni trop alambiqué, ni trop simpliste. Les phrases sont belles, il y a bon équilibre entre narration et dialogue, ce qui fait que le narrateur ne semble pas trop omniscient, même si la prose se fait à la troisième personne. Ce fut pour moi 145 pages de plaisir, puisque les émotions sont bien partagées. J’ai réussis à m’immerger au sein du quotidien d’Aldara, l’héroïne.

En un mot ce fut très agréable, j’ai trouver la chose très littéraire et non roman de gare. Il y a pas une psychologie très marquée des personnages, d’ailleurs il y a peu de personnages. En fait, on est un peu spectateur, d'une sorte de pièce de théâtre qui se joue au fil des pages avec peu de descriptions, ce qui permet de se créer un décor à notre convenance. Ce qui est quelque chose que je trouve de plus en plus rare et que j’apprécie énormément.

Je ne sais pas trop à qui je pourrais conseiller cette oeuvre, aux adeptes du réalisme et de la simplicité peut-être… Mais c’est assez vague. Ceux qui aiment les œuvres littéraire, la littérature un peu classique. Très loin du Young Adult ou du roman-à-succès typique des sorties littéraire actuelle. Et surtout : pas besoin d’être attiré par le sujet de l’homosexualité en tout cas, il est tellement bien traité que le roman ne fait pas figure de « traité de tolérance ».

Je ne peux que vous conseillez de le tenter, et advienne que pourra, je suis sûre qu’il pourrait vous plaire, à toutes et à tous, à condition qu’il ne soit pas lu avec aprioris.


Dites moi ce que vous en pensez une fois lu, ça me ferait plaisir !


5 commentaires:

  1. Bravo pour votre chronique toute en finesse et parfaitement conforme à l'idée que j'en avais lors de ma lecture. Vous avez trouvé les mots justes pour parler de ce titre, les mots que j'aurais aimé pouvoir écrire si j'avais eu votre talent synthétique, ce que malheureusement je n'ai pas. Vous avez exprimé presque mot à mot ce que j'en pensais mais sans pourtant trouver le moyen de pouvoir les prononcer si précisément. Une belle critique vraiment. Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce magnifique commentaire, cela me touche énormément ! Merci !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce roman alors merci pour la découverte :)
    Vu son thème, cela doit vraiment être intéressant de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est très intéressant à lire, ça fait toujours plaisir de faire découvrir des choses. Très plaisir.

      Supprimer
    2. Je confirme et valide ... A lire vraiment... Et encore merci de nous faire découvrir des textes si rares et si raffinés.Donc longue vie à ce blog et à notre blogueuse préférée...

      Supprimer