Menu

17 sept. 2016

Je m'appelle Leon de Kit de Waal



Résumé

Leon, 9 ans, est un garçon courageux. Quand un jour sa mère n’arrive plus à se lever le matin, il s’occupe de son demi-frère Jake. Quand l’assistante sociale emmène les deux garçons chez Maureen au gros ventre et aux bras de boxeur, c’est lui qui sait de quoi le bébé a besoin. Mais quand on lui enlève son frère et qu’on lui dit que chez ses nouveaux parents il n’y a pas de place pour un grand garçon à la peau sombre, c’en est trop. Heureusement Leon rencontre Tufty, qui est grand et fort, qui fait du vélo comme lui et qui, dans son jardin, lui apprend comment prendre soin d’une petite plante fragile. Mais Leon n’oublie pas sa promesse de retrouver Jake et de réunir les siens comme avant. Le jour où il entend une conversation qui ne lui était pas destinée, il décide de passer à l’action…

Ce que j'en pense...


Une histoire bouleversante, écrite du point de vue d’un enfant de 9 ans, qui a inévitablement, un impact important sur notre réflexion. Je m’appelle Léon fait appel à une psychologie très forte, permettant de comprendre les actions du jeune Léon vis-à-vis de son vécu. Après un père qui a fait de la prison, il sera séparé de sa mère, puis de son petit frère. A seulement 9 ans, il va devoir affronter des réalités qui dépassent un enfant de son âge : il est noir, son petit frère est blanc.

De foyers d’accueils en foyers d’accueils, on découvre un enfant d’une grande maturité, d’une grande tendresse, mais perdu. Ce roman contient un aspect très réaliste, qui permet de réaliser que les enfants sont conscients de ce qui leur arrive, et qu’ils en souffrent psychologiquement. Les mauvais choix de Léon, sont sans aucun doute la conséquence de son mal-être. De l’autre côté du miroir, nous avons un aperçu du travail des familles d’accueils ; loin d’être simple. Cependant, la bonté de certains, ne cesse de raviver l’espérance d’une vie confortable pour les enfants qu’ils accueillent. 

Un grand point d’exclamation mériterait néanmoins d’être posé à côté de la quatrième de couverture. Trop indicative du contenu du roman, celle-ci révèle des éléments importants de l’histoire, ne laissant aucun suspens. Bien au contraire, elle laisse la possibilité de s’attendre à plus de nécessaire, et ne provoque rien de plus que de la déception.

Le livre est basé exclusivement sur l’enfance de Léon, sur sa séparation avec sa famille et sur son évolution, les mois plus tard. Ainsi, les deux derniers tiers de son parcours, sont bien plus uniformes que la première partie du roman, ce qui peut parfois donner l’impression de longueurs et de répétitions. L’évolution dans la vie adulte du personnage, n’est pas mentionnée, et pourtant, il s’agit d’un élément qui aurait pu être intéressant à découvrir.

Seul le rapport bancal entre le sujet de l’adoption et les émeutes raciales, peut laisser sceptique. Si Léon est un enfant noir, et qu’il s’est pris d’amitié pour Tufty - noir lui aussi -, les scènes violentes de discordes sur le racisme entre policiers et noirs, ne sont pas clairement expliquées. Bien que l’auteur ait souhaité faire part de ce problème de société dans les années 1980, ces scènes apparaissent peut-être trop subitement, alors que le lecteur ne s’y attend pas. Léon est toujours spectateur de ces discordes, et son point de vue est rarement utilisé dans ces cas-là, ce qui nous questionne sur l’objectif de ces scènes (pourtant intéressantes).


Un roman bouleversant et saisissant, dont la psychologie ne laisse pas indemne et pousse à la réflexion

12 commentaires:

  1. Une très belle chronique, j'ai très envie de découvrir l'histoire de Léon !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très belle histoire sincèrement, j'espère que tu auras l'occasion de lire ce livre.

      Supprimer
  2. Il a l'air super chouette celui-ci, j'espère le lire un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras, c'est une histoire qui mérite d'être lu !

      Supprimer
  3. Tu m'as donné envie de lire ce livre alors que je ne le connaissais pas :)
    je découvre moi aussi ton blog et j'aime beaucoup ! :) Je me suis même abonné à la news Letter ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un très beau livre, réaliste !
      Oh, je te remercie beaucoup. Pour ma part, je suis ton blog maintenant, comme ça, je ne manquerais pas tes nouveaux articles. :)

      Supprimer
  4. En effet, on se rejoint. Je n'ai pas noté l'histoire de la 4e couverture mais en effet c'est bien trop révélateur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un point qui m'a vraiment gênée puisque j'ai été un peu déçue à cause de ça...

      Supprimer
  5. C'est un roman qui me tente beaucoup. Je trouve le sujet très intéressant !
    Dommage pour ce que tu dis sur la quatrième .. Du coup, je vais éviter de lire le résumé et me fier sur ton avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet est extrêmement intéressant, et il me touche particulièrement en plus.
      Oui, c'est vraiment dommage, mais je me rend compte que ça devient un problème récurant ces résumés spoilants...

      Supprimer
  6. J'ai super hâte de le lire !! :D

    RépondreSupprimer
  7. Je te souhaite une future bonne lecture alors !

    RépondreSupprimer