Menu

31 janv. 2017

Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys




Résumé

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.
Chacun né dans un pays différent. Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l'avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes... Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire promesse de liberté...

Ce que j'en pense...


Dans son roman historique, Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys nous fait redécouvrir la Seconde Guerre Mondiale, d'une autre façon. Car, si nous connaissons cet épouvantable événement pour les atrocités commises par l'Allemagne Nazie envers le peuple juif, bien d'autres horreurs ont été étouffées. L'auteure ne manque pas de sortir ces horreurs du silence. A commencer par le Wilhelm Gustloff, la plus grosse et la plus tragique des catastrophes maritimes, ayant fait des dizaines de milliers de victimes (soit, plus que le Titanic).

A travers quatre jeunes personnages, dont les points de vue sont alternés, beaucoup de réalités oubliées vont être mises en lumière. Puisque les Allemands n'ont pas été les seuls à commettre des délits, mais les Russes aussi, notamment envers les Slaves, qui ont été volés, tués ou violés. Des faits relatés par l'auteure, qui témoignent d'une grande envie de faire découvrir ces éléments cachés, mais également avec un respect solennel envers toutes leurs victimes. 

Bien qu'il s'agisse d'une fiction, l'histoire prend vie sous la plus de Ruta Sepetys et toutes ses recherches (mentionnées à la fin du livre), lui permettent de donner vie à ses personnages. Des personnages qui viennent de différents endroits, montrant à quel point cette guerre a été violente envers de nombreuses personnes, de diverses origines. Un panorama où l'on découvre que peu n'en ont pas été victimes. L'auteure fait, cependant, honneur à l'Histoire, en mesurant sa plume et en faisant l'éloge de l'espérance. Et si la violence est, néanmoins, présente, elle est décrite avec retenue et respect.



Un livre tragique et bouleversant, qui montre avec force, la partie cachée de la Seconde Guerre Mondiale.

8 commentaires:

  1. Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre m'avait beaucoup touché, donc je compte bien découvrir ce titre-ci aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois vraiment le découvrir "Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre". J'en ai beaucoup entendu parler et après avoir lu celui-ci, ça me paraît impossible de passer à côté !

      Supprimer
  2. J'ai très envie de découvrir ce roman bien que le thème soit difficile. Le contexte dans lequel s'inscrit le roman m'intéresse également beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille sincèrement, ce livre est magnifique. Je ne suis pas friande du thème habituellement, mais pour le coup, j'ai été séduite.

      Supprimer
  3. J'ai lu ce livre en 2016 et, même si je n'ai pas eu le coup de coeur notamment à cause de la fin qui m'a paru assez confuse, j'ai passé un excellent moment avec cette lecture tragique et bouleversante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend ton avis, notamment concernant la fin. J'ai moi aussi, ressentis une confusion et j'ai du relire cette fin pour comprendre où l'auteur souhaitait en venir. Mais cela n'en reste pas moins un coup de coeur !

      Supprimer
  4. J'ai trouvé ce livre passionnant mais il a échappé de peu au coup de coeur à cause d'un manque de suspense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je n'ai pas vraiment eu ce ressentis puisque ce n'est pas vraiment ce que j'attendais de ce livre. Mais le principal reste que tu l'ais apprécié !

      Supprimer