Menu

7 mars 2017

La fille d'avant de J.P. Delaney




Résumé

C’est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d’Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l’obsession.

Ce que j'en pense...


La fille d'avant est un thriller découpé en deux temps alternés ; avant et maintenant, avec deux jeunes femmes qui ne se connaissent pas, et qui pourtant, ont beaucoup en commun. Leurs histoires se croisent lors d'un même événement: l’emménagement au One Folgate Street. Une maison ultra-moderne, construite par un architecte mystérieux, qui fait chavirer le cœur de ces deux femmes. Pourtant, cette maison semble cacher bien des secrets...

Emma précède Jane de trois ans dans cette demeure, mais l'alternance entre ces deux personnages est parfaitement parallèle. De ce fait, nous découvrons beaucoup de ressemblances entre ces deux femmes, ce qui entraîne vite des doutes. Si c'est un parcours du combattant pour réussir à obtenir la location de la maison, ce n'est rien à côté des surprises qu'elle leur réserve. Très vite, Emma va se mettre à enquêter sur la mort de la femme et du fils de l'architecte, survenues dans cette maison, et Jane, sur la mort d'Emma, trois dans plus tôt, au même endroit. Des événements qui s'enchaînent, qui se ressemblent, dans une ambiance angoissante, nous donnant la boule au ventre. 

Ces deux personnages féminins sont tous deux des femmes fragiles, à qui on s'attache facilement, et plus particulièrement à Jane, pour laquelle nous éprouvons vite de la peur. Car très vite, on entre dans une espèce de folie, où chaque personnage est susceptible d'être le meurtrier, mais où chacun est aussi susceptible de devenir la victime. Et Edward Monkford, architecte mystérieux de cette demeure minimaliste, n'est pas pour rien dans cette ambiance. Personnage de glace, auquel il est difficile d'accorder sa confiance, c'est un obsessionnel qui fait froid dans le dos.


Un thriller loin d'être minimaliste, haletant et vous poignant à la dernière seconde d'une course folle contre ses pages.

8 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas et pourtant j'adore les thrillers ! Merci pour la découverte car il se pourrait bien que je craque ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sincèrement, je l'ai trouvé génial ! Je te le conseille, surtout si tu aimes les thrillers !

      Supprimer
  2. Je ne suis pas trop thriller mais de temps en temps j'aime bien m'en lire alors pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plus thriller que polars, même si j'en lis peu, et pour le coup, je ne regrette pas !

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  4. Tu donnes terriblement envie :D
    Il faut dire que le résumé m'intrigue beaucoup mais ta chronique a fini de me convaincre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien j'en suis ravie ! C'est toujours un grand bonheur de te faire craquer. J'espère que tu aimeras autant que moi.

      Supprimer