Menu

10 nov. 2017

Retour sur la rentrée littéraire 2017 avec decitre.fr


Je n'ai pas pour habitude de porter beaucoup d'importance à la rentrée littéraire, chaque année. Pourtant, c'est à cette période que sortent les 3/4 des livres, et malheureusement, leur nombre est tellement imposant, que les inconnus se font généralement écrasés. Ce qui fait d'ailleurs écho, à la vidéo de Lemon June, sur la rentrée littéraire.

Cependant, j'ai eu la chance d'avoir une proposition de la part de Decitre.fr, afin de faire parti de la sélection du Coups de cœur des blogueurs, pour cette Rentrée Littéraire 2017. Une bonne excuse pour mettre, enfin, le nez, dans toutes ces sorties, et tenter de dénicher quelques perles !

C'était également une occasion de plus pour sortir totalement de ma zone de confort, en lisant des livres avec des thématiques un peu plus vraisemblables et touchantes, pour la plupart. Ainsi, je vous laisse découvrir mon avis sur les huit livres que j'ai découvert, dans cet article, ou dans l'article de Decitre.fr (un grand merci à eux).






JUSQU'A LA BÊTE
de Timothée Demeillers
Asphalte, 16€

Erwan vit au rythme des "clacs" de la chaîne d'abattoir où il travail. Un rythme pesant et saccadé, qui accompagne ses journées, la tête dans la chair des bêtes, et sans compter sur les mauvaises conditions de travail qu'il subit. On y trouve une atmosphère oppressante rappelée dans un style d'écriture, qui rend le lecteur plus proche d'Erwan. Mais aussi une certaine Laëtitia, qui ne semble pas sans conséquence sur la folie qui guette.
Un sujet souvent oublié, mais très intéressant. L'abattoir, le froid, le rythme insoutenable, la répétition des gestes, les mauvaises conditions et la chair sanguinolente devenue une habitude dans leur quotidien.





 MADEMOISELLE, A LA FOLIE !
de Pascale LECOSSE
La Martinière, 14€

Quoi de pire pour une grande actrice, que de perdre la mémoire ? C'est pourtant la tragique histoire de Catherine, qui va devoir mener un combat contre la maladie en essayant de se souvenir, et surtout tenter de se mentir à elle-même, sur la présence de celle-ci. Mais c'est aussi le combat de Mina, son assistante, devenue sa meilleure amie, au fil du temps, qui va chercher à cacher la maladie aux yeux des autres, pour la protéger.
Une histoire tragique racontée avec une pointe d'humour, parlant de la maladie, de l'amitié et des passions.






LE LIVRE QUE JE NE VOULAIS PAS ÉCRIRE
de Erwan Larher
Quidam Éditeur, 20€

Le livre que je ne voulais pas écrire, porte à curiosité dès le titre, pourtant, on a une pointe d'hésitation, se demandant ce qui peut bien se cacher entre ces lignes. C'est également le cas de l'auteur, pourtant, qui a également hésité à écrire ce livre et à se décider sur ce qu'il allait y raconter, ce qui en fait un ovni littéraire, comme il l'appelle. Des mots sont placés sur ce qui n'avait pas forcément été dit, et on découvre. C'est, en effet, avec une grande humilité, que Erwan Larher, nous parle de ce qu'il a vécu, le jour le plus bouleversant de sa vie.
Un livre plein de surprises, mais également de contradictions, avec l'humour qu'on y trouve, et la violence des balles que l'on imagine.





CE QUI N'A PAS DE NOM
de Piedad Bonnett
Métailié, 17€

C'est avec douceur et tendresse, que Piedad Bonnett raconte la disparition de son fils, Daniel, atteint de schizophrénie. Tout au long du livre, elle va revenir sur la maladie de son fils qu'elle a tant de mal à nommer ainsi. Elle se remémore les souvenirs, bons ou mauvais, de son fils, qu'elle partage avec nous. C'est comme un dernier hommage, fort et digne, à ce jeune homme qui a subi sa maladie et les ses propres contradictions.
Ce récit est magnifique sans être affligeant, un bel hommage, qui permet également de parler de cette maladie trop méconnue.





 
LES ATTACHANTS
de Rachel Corenblit
Rouergue, 18€50

Emma est professeur des écoles qui est confrontée aux difficultés familiales de certains élèves, qui même la porte fermée, sont visibles. En dehors de ses propres épreuves personnelles, elle va prendre le temps de parler de chacun d'eux en leur accordant l'importance qu'ils méritent. Ainsi, elle va découvrir à quel point il est compliqué de savoir ce que l'on ne devrait pas, et surtout, de ne pas toujours pouvoir intervenir.
Une histoire touchante, et poignante, reflet de faits réels. Une porte ouverte sur le métier de professeur des écoles dans certains établissements, mais également, sur la vie de certains enfants.




NULLE PART SUR LA TERRE
de Michel Farris Smith
Sonatine, 21€

Ils sont deux âmes perdues qui errent, qui cherchent leur place, deux personnes qui cherchent à s'offrir une nouvelle vie. Ils essaient de fuir un passé qui ne fait que les rattraper. En lisant ce livre, on se demande si la malchance existe vraiment. Est-ce qu'il s'agit du destin, ou est-ce que ce sont nos choix, qui nous amènent à ces évènements ? Épuisés par la vie, par ces évènements négatifs qui les poursuivent, nos deux personnages semblent bien les cibles d'une mauvaise blague de la vie.
Ils sont attachants, au point que l'on espère vite qu'ils trouveront un chemin plus positif. Mais aussi, que cette enfant qui les accompagne, elle aussi victime de cette vie sombre, se fait l'incarnation du futur et nous promet une fin heureuse.




CE QU'ON ENTEND QUAND ON ÉCOUTE CHANTER LES RIVIÈRES
de Barney Norris
Seuil, 20€

C'est une lecture poétique qui est annoncée dès le titre de ce livre. La poésie d'une vie, où la vie de chacun se croise et s’emmêlent. Et ce sont cinq histoires entrecroisées que l'on découvrira dans la petite ville de Salisbury. Des personnages, dont les vies sont bien différentes, qui se sont peut-être déjà croisé l'espace de cinq minutes, peut-être déjà parlé par le passé. A travers un accident de voiture, ces cinq histoires se confondent les unes dans les autres, nous laissant entrevoir la vie personnelle de chacun.
Un livre magnifiquement écrit, pouvant porter sur les coïncidences, mais aussi sur l'importance des petites choses qui nous entourent.




LA MAISON DES TURNER
de Angela Flournoy
Les Escales, 21€90

Une histoire familiale, au sein d'un foyer de treize enfants, avec secrets et déchirements. C'est ce qui nous est proposé dans le résumé de La maison des Turner, pourtant, seulement quatre personnages de cette tribu de treize, semblent vraiment présents dans cette histoire. C'est principalement autour de Cha-Cha, l'aîné, et Leelah, la dernière de la fratrie, que semble tourner le roman. A travers ces deux personnages, nous découvrons le reste de la famille Turner, en se demandant pourquoi eux seuls ont été choisis.
Une histoire que j'ai trouvé décevante, sans trouver l'humour annoncé, et où il m'a manqué un véritable manque d'exploitation de toute la famille Turner.





Quels livres de la rentrée littéraire avez-vous lu ? 
Avez-vous lu ceux présentés / qu'en avez-vous pensé ? 

1 commentaire:

  1. Plein de lectures différentes c'est chouette ! Les attachants a l'air émouvant, je suis bien tentée :) Merci pour ces découvertes !!

    RépondreSupprimer