Menu

5 sept. 2018

Mes quatre lectures de vacances...

https://www.livreovert.fr/2018/09/mes-quatre-lectures-de-vacances.html

Les vacances d'été sont derrière nous, mais la lecture continue tout au long de l'année pour un grand nombre d'entre nous. Alors que je prends un temps fou à vous partager mes lectures habituellement, j'ai décidé de vous proposer un article complet sur les quatre lectures qui ont bercé mes vacances d'été. Plutôt feel-good, elles m'ont redonné ce plaisir de lire et un rythme que j'avais perdu depuis bien longtemps...



LES CŒURS BRISES ONT LA MAIN VERTE
de Abbi Waxman
chez Belfond, 21.50€
★★★★☆

Lili, californienne de trente-quatre ans, mère de deux petites filles et illustratrice, peine à se remettre de la mort accidentelle de son mari. Chargée d'illustrer une encyclopédie botanique, la jeune femme se retrouve à participer à des cours de jardinage le samedi matin. Amour, amitié et potager, Lili va découvrir les vertus sociales du jardinage et pourquoi pas, la réparation d'un cœur brisé... 

Les cœurs brisés ont la main verte fait partie des livres qui font du bien, ces livres feel-good qui redonnent le sourire. On prend plaisir à faire la connaissance de ce petit groupe de jardiniers, tous bien différents, qui s'avèrent être plus adorables les uns que les autres. Tantôt, ils nous font éclater de rire. Tantôt, ils nous émeuvent et nous touchent profondément.

La mixité, est ici un moteur à l'histoire, puisque l'auteure nous rappelle que nous avons tous quelque chose de différent à apporter aux autres. Et si c'est le jardinage qui a été choisi comme thérapie, on peut facilement s'imaginer que c'est parce que le jardinage donne la vie. Ces bonnes ondes sont ainsi propices à un renouveau, une renaissance, chez nos personnages. C'est en tout cas ce que l'on souhaite le plus pour Lili, qu'elle baisse sa garde et accepte à nouveau quelqu'un dans sa vie.





LA DÉLICATESSE DU HOMARD
de Laure Manel
chez Michel Lafon, 18.95€
★★★★★

Lors d'une balade en cheval, François, directeur d'un centre équestre, découvre une femme échouée sur la plage, inconsciente. A son réveil, la jeune femme ne veut rien dire d'autre que son prénom : Elsa. Une étrange cohabitation débute alors, entre le célibataire endurci et l'inconnue, s'apprivoisant peu à peu sans pour autant totalement révéler ses secrets... Mais que cache cette mystérieuse femme ?

Si le début de ce livre peut paraître assez long et répétitif entre l'attirance et le renoncement, on fini par être curieux des secrets d'Elsa. Cette jeune femme mystérieuse, ne cesse de nous rappeler qu'elle cache quelque chose, sans jamais en dire d'avantage, ce qui en devient parfois même agaçant. Pourtant, elle n'est pas la seule à avoir un passé qui la hante, François aussi.

Ces deux âmes abîmées nous donnent une vraie leçon de courage. Ils s'aident à avancer, à apprendre à vivre de nouveau, ensemble, avec les blessures du passé. J'ai d'ailleurs eu un coup de cœur pour le personnage de François, plein de sensibilité, de générosité, et un grand besoin d'aider, tout en se protégeant de la vie... Leurs histoires sont si poignantes, qu'elles m'ont arraché des torrents de larmes.




LA PETITE HERBORISTERIE DE MONTMARTRE
de Donatella Rizzati
chez Charleston, 22.50€
Coup de coeur

En 2004, Viola pousse pour la première fois la porte d'une herboristerie, située à Montmartre. En rencontrant Gisèle, la propriétaire, elle conforte son choix de devenir naturopathe, malgré le désaccord que cela provoque avec ses parents. Diplômée, Viola retourne exercer en Italie, où elle va rencontrer Michel. Après six ans de bonheur, Michel meurt brutalement d'un arrêt cardiaque. Bouleversée et ébranlée, Viola décide de retourner en France, là où tout à commencer...

Avec ce nouveau départ, Viola va faire des voyages, des rencontres, des découvertes, qui vont lui permettre de trouver la paix intérieure et un certain équilibre émotionnel. Avec une narration à la fois douce et rythmée, aucun temps mort n'est permis, et malgré les thèmes assez difficiles que l'auteure aborde, comme la famille, l'amitié ou encore le deuil, elle ne tombe jamais dans l'excès, le pathos ou la moralisation. Ainsi on suit le chemin de cette jeune femme forte et fragile à la fois, qui cherche où elle en est, et qui va essayer de se reconstruire.
On évolue principalement au sein d'une herboristerie qui attise notre curiosité et qui semble venir d'un autre temps. C'est là que l'on découvre Gisèle, cette femme pleine de sagesse qui va beaucoup aider Viola, mais qui elle aussi, semble avoir besoin des autres pour avancer. C'est ainsi, dans cette herboristerie que notre héroïne va exercer son métier de naturopathe et nous le faire découvrir, en nous proposant des astuces et des fiches en rapport. Et si Viola a besoin d'aide pour sa quête d'elle-même, ce n'est pas la naturopathie qui va l'aider à s'épanouir, mais bien un mystérieux barman, qui va nous offrir une petite touche de romance, juste ce qu'il faut.




LES OUBLIES DU DIMANCHE
de Valérie Perrin
chez Albin Michel, 19.50€
★★★★★

A 21 ans, Juliette est aide-soignante dans une maison de retraite. Depuis l'accident qui a coûté la vie à ses parents, et à ceux de son cousin, Jules, les deux jeunes gens habitent chez leurs grands-parents. Mais ces derniers refusent de parler du passé. Alors Juliette se jette corps et âme dans son travail, auprès de ceux qui se souviennent et qui lui racontent leurs histoires... Notamment Hélène, qui lui dévoile, par morceaux, l'histoire de sa vie.

Une histoire simple et pleine de beauté, tournée vers les personnes âgées et leur mémoire, avec ceux qui se souviennent, qui partagent ce qu'ils ont vécu, et ceux qui ne veulent pas se rappeler, qui préfèrent garder ça secret. C'est l'histoire d'Hélène, l'une des résidentes de la maison de retraite, que va consigner Juliette, dans un carnet bleu, et qu'elle va nous partager. Une histoire passionnante, brûlante d'amour, de désespoir. On se prend, à notre tour, comme Juliette, d'affection pour cette dame, et on attend, à chaque fois, avec impatience, de découvrir la suite du récit de sa vie.

De l'autre côté, il y a les grands-parents de Juliette, ceux qui ne parlent pas, qui utilisent les non-dits et gardent leurs secrets. Des secrets qui finissent toujours par être révélés, un jour ou l'autre. Et Juliette aimerait savoir, connaître la vérité sur ce drame qui a coûté la vie à ses parents. Cette jeune femme si mature pour son âge, qui recherche la sagesse et la compagnie des anciens. Et au milieu de ces deux histoires, il y a le corbeau, celui qui appelle les familles des résidents pour leur faire croire qu'ils sont décédés, afin de leur faire prendre conscience qu'ils ne viennent pas les voir assez souvent.

Ces 350 pages sont pleines. Pleines de sens, pleines de rebondissements, de douceur, de sujets bien différents. Pourtant, on se régale à chaque passage, et pour les divers aspects que nous offre cette lecture.



Avez-vous lu ces livres ou est-ce qu'ils vous intéressent ? 
Quelles ont été vos lectures de vacances ?

9 commentaires:

  1. La Délicatesse du Homard a pour ma part été un réel coup de coeur ! Et la découverte d'un auteur talentueux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai récemment commencé la délicatesse du Homard, mais je n'ai pas accroché aux premiers chapitres. Ton avis (et tous les autres avis qui semblent unanimes) me donnent quand même envie de m'accrocher. Par contre, j'ai lu le dernier roman de Valérie Perrin et j'ai moyennement apprécié. Mais j'ai adoré sa plume donc je pense que "Les oubliés du dimanche" va rapidement intégrer ma PAL :-)

      * Je ne trouve pas le bouton des commentaires, donc je réponds à celui-ci ^^

      Supprimer
    2. Les jolis mots de clem :
      C'était une excellente lecture pour ma part et je pense que ça aurait pu être un coup de coeur si je n'avais pas eu autant de mal à m'attacher aux personnages, au début. Mais c'est effectivement une très belle plume et pour cette raison, j'ai hâte de découvrir La mélancolie du Kangourou :)

      Supprimer
    3. Cyrielle :
      Pour La délicatesse du Homard, le début a été assez difficile pour moi. J'étais à la fois curieuse de savoir où cette rencontre allait aboutir, et en même temps, les personnages m'agaçaient avec leurs "je t'aime, je te fuis", qui finalement, peut se comprendre à la fin. J'étais contente d'avoir tenu jusqu'au bout malgré un début difficile.
      J'en suis à la moitié de Changer l'eau des fleurs, c'est vrai que je le trouve assez long. Il y a des passages qui me plaisent plus que d'autres. Malgré que j'ai trouvé Les oubliés du dimanche un peu plus rythmé, je retrouve la même plume avec des passages plus doux et d'autres plus actifs. J'espère que tu apprécieras. :)

      * Il faut descendre un peu plus, dans la partie "ajouter un commentaire" ou cliquer sur cette mention, si le cadre ne s'affiche pas :)

      Supprimer
  2. Je termine juste Les oubliés du dimanche et j'ai vraiment hâte de pouvoir lire Changer l'eau des fleurs!
    Quant à La délicatesse du homard, j'ai aussi beaucoup pleuré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis actuellement en train de lire Changer l'eau des fleurs, et je retrouve bien la plume de Valérie Perrin !
      Ce sont de très belles histoires. ❤

      Supprimer
  3. J'ai adoré ma lecture des Coeurs brisés ont la main verte. Mon prochain et premier Valérin Perrin sera Changer l'eau des fleurs.

    RépondreSupprimer
  4. Tu as passé un bel été avec ces quatre chouettes lectures !! J'ai noté tous les titres aha, tu en parles tellement bien x)
    D'ailleurs, je suis en train "d'écouter" La vie secrète des arbres ! Il me semble que tu avais bien aimé et j'avoue que c'est très intéressant, puis le concept de l'audio livre est cool^^
    Merci pour ces belles découvertes !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai acheté "La délicatesse du homard", il y a quelques jours. J'étais déjà tombée dessus mais sans plus et puis là, je me suis lancée et j'ai lu la 4e de couverture. J'ai trouvé l'histoire sympa et le résumé que tu en fait me donne encore plus envie. Ce genre d'histoire, poignante, qui nous transporte, j'adore !

    RépondreSupprimer